Daroco Soho

Une nouvelle version londonienne
de la Bella Vita

Depuis 2016, le groupe DAROCO raconte la rencontre rêvée entre Paris et l’Italie, avec en commun l’amour du beau, le goût du très bon et surtout la passion de transformer chaque repas en joyeux moment de partage. Les deux restaurants parisiens installés dans les quartiers des 2ème et 16ème arrondissements, sont devenus des lieux iconiques aux designs atypiques et spectaculaires.

Un potentiel de séduction qui dépasse les frontières et sur lequel misent Alexandre Giesbert, Julien Ross, et Nico de Soto pour s’implanter à Londres, dans le quartier de Soho.

Leur architecte Olivier Delannoy, plante le décor en imaginant une identité plus que monumentale, avec pour inspiration le mouvement historique de la Renaissance. Le comptoir s’ouvre tout en majesté sur la salle de 120 couverts, et révèle le four à pizza d’un inordinaire extra, où des papillons bleus prennent la pose.

L’énergie du lieu, projetée par des jeux de couleurs et de textures exubérantes, bouscule, jusqu’aux plus intimes recoins où l’on aimerait presque s’attarder ; l’intérieur est saisissant de raffinement et exprime avec folie, toute sa poésie et vibration. Chaque détail du décor happe l’œil instantanément tandis que la musique, enveloppante et enivrante, apporte une dimension supplémentaire à la fête visuelle. Une magie qui se répond du sol au plafond miroir, élément central de l’établissement et de tous les restaurants de DAROCO Group.

A l’extérieur, la terrasse de 60 couverts suspend le temps et permet le prolongement sans fin du repas.

Sur la table, c’est le chef exécutif Daniele De Luca qui insuffle le style au DAROCO Soho. Grande satisfaction que de retrouver les pizzas aux noms baroques et les pâtes incroyablement fraîches, faites main, de toutes les allures, de toutes les textures et goûts qui jouent toujours les grandes saveurs :  pappardelle, conchiglie, mafaldine…pour ne citer que quelques-uns de ces ravissements.

Les classiques de la maison comme les ravioli alla stracciatella, le vitello tonnato ou encore les arancini s’ouvrent aux créations inédites élaborées spécialement pour DAROCO Soho : les tranches de boeuf Marango fondant à l’extrême, les paccheri au homard et stracciatella, les joues de veau préparées façon osso bucco, appellent le geste vif de la fourchette dès l’instant où ils sont servis. En dessert, toujours cette générosité, quelques bruits de cuisine parlent d’un cannolo exceptionnel, qui semble vouloir s’envoler.

Enfin, au sous-sol, on plonge à pieds joints dans le bar à cocktails intimiste (50 assises), Wacky Wombat qui distille toute l’imagination du barman globe-trotter Nico de Soto.  Dedans, les motifs “Tropical Jungle”, de Lelièvre Paris, verts et dorés, signés Lelièvre déferlent sur les banquettes, les rideaux feutrés, et l’éclairage tamisé, surenchérissent l’ambiance qui ne demande qu’à s’exalter.

Contact Daroco Soho

Contact Daroco Soho

Contact Communication / Media / Image : valentine@daroco.fr

Linkedin : DAROCO Group

Données personnelles